Awakening, The morning of the magicians, Éveil Le matin des magiciens.

Posted by on October 29, 2015

Yes this is my copy.

[/media-credit] Yes this is my copy.

When I look at the vast majority of inhabitants of this planet today, I do not see people but ghosts. Those inhabitants look sick. It looks as if they have a virus of some sort. Since I live in France for the moment I call it the “H&M syndrome” or the “Ikea syndrome”. Of course in some other countries it would be called differently. H&M is for clothing what Ikea is for furniture: ugly cheap and without any quality whatsoever and can be trashed after being used a couple of time, if you have the guts to wear it that is and yet for some odd reasons everyone wants them. What does it have to do with Bergier and Pauwels’ book?

OK my copy is rather beat-up and ugly but it was with me for nearly a half of a century. No kidding I’m that old. In 1960 Bergier and Pauwells wrote that book just in time for the birth of the Hippy movement. If a book like “The Outsider” by Colin Wilson (1931-2013) open the minds of thousands to the concepts of existentialism at the time of it’s publication which is no small feat in itself for a beginner author, it’s Bergier and Pauwels who opened the mind of young (and not so young) minds worldwide and brought a deeper meaning to the word “life”. I’m talking (writing) about “The Morning of the Magicians” (originally published in the US under the title “Dawn of Magic”).

The original cover (see picture) shows a series of masks increasing in size as go up. All lower masks have their eyes closed except the last one on top. If no eyes are visible, an eerie light seem to emanate from the openings. The authors are of totally different backgrounds. If Bergier was an engineer who worked with Andre Helbronner (1878-1944 died in Buchenwald, recipient of medal of honor from the Franklin institute for his research on liquid gases and colloids) and became a spy after some time at Dachau at the end of WW2, Pauwells had been a student of Gurdjieff. Bergier was in the French resistance during the war while Pauwells was hiding at his parents home. Being liberated for Dachau by the Americans, Bergier was interrogated by an unknown OSS officer on the whereabouts of a certain Fulcanelli. Indeed prior to the war Andre Helbronner received the visit of the famous XXth century alchemist but it is Bergier who went to the meeting. It was there that Fulcanelli warned Bergier on future research about the nuclear bomb, allegedly known to some alchemist since ancient times.

What brought those two together? They could have met at the French Newspaper “Combat”after the war.  “Combat” was created during the war and was  where many collaborators turned “resistant” when USSR was invaded by the nazis  June 22 1941 (Sartre and Camus in particular).  The paper’s moved then toward a Charles de Gaulle friendly kind of politics after the war.

Nevertheless their first work together was outstanding.

Although often flawed, some information available at the time proved to be wrong later, the book still manages to open the mind of its millions of a disabused youth. Wars continued to rage all over the world despite the end of WW2 which took millions of life military or civilians alike and warmongers discovered themselves new enemies: they were called “capitalists” in the East and “communists” in the West. Oddly enough, both sides were financed by the same group. So more young lives were taken so a extremely few could get richer and obtain more control. The same principle is still applied today and the Bilderbergs are not even hiding their faces, only the content of the meeting is secret.

Published in 1957, at the height of the Cold war for the US, Indochina and Algerian war for France, the India’s war of independence for England and countless other, “On the Road” by Jack Kerouac became a guide to what was called the “Beat Generation” or counterculture movement. I had my own copy once I was old enough to buy it on my own (my mother would never let me own it). Dad on the other end would most likely understood the feelings emanating from the writings. After all he wandered enough on his own once he escaped the forced labor camp in Germany. Although an author such as Ginsburg implied soul searching, most of the others including Kerouac were only involved of some sort of personal abandonment. And Kerouac died from it. Beat Generation didn’t really offer anything but the use of drugs although most of the music of that era was tremendous. Unfortunately “The Outsider” was not even published in the States and wasn’t taught in schools either. Which would have been useless anyway since most kids of the days didn’t know Sartre Dostoevsky, who had never heard of “Steppenwolf” (the book not the band which took the name from the novel) and even if they had heard of T. E. Lawrence it was under the face of Peter O’Toole rather than the “Seven Pillars of Wisdom”.

On that level and because of it’s anarchic set-up, “Morning of the Magicians” was attractive. You could open the book at any page and started reading without wondering what was on the preceding page (well almost). No need to read Sartre (who would want toanyway the guy was just self contradicting all the time) nor Heidegger, no need to discover Kierkegaard to start to look inward as well as outward instead of the later alone. Did Bergier and Pauwels did it on purpose or? There are no accident (which incidentally is the title of a book by Robert Hopcke about synchronicity, word created by Karl Jung). There are no coincidences: causes and effect.

Within a couple of years after the publication a great number of young worldwide started to change. In New York, Bergier was asked to open a school by a young man who had bought all the copies of his book to give them away to friends. Bergier decline. Psychedelics drugs who had made their appearances in the fifties were now used while reading “The doors of Perception” (Aldous Huxley 1954). Carlos Castanedo wrote “The Ways of Yakis” in 1968.

This was very dangerous for any government and those behind it (you don’t really believe the elected official are running countries do you).   Air America started flying cocaine into the US and at the same time a war on drugs was started. Double whammy! Drug money was in, taxpayers were coughing up more taxes for the war on drugs. With the Hippy movement appeared a new way of thinking and a new music was born from it which was a reflection of movement itself. Unfortunately it was picked up by the money makers with the results visible today. Music has become a business instead of a mean to open heart and mind.

Bergier and Pauwels however did start something that couldn’t be stopped: They open minds and thousands of independent researchers are everywhere digging any kind of information: UFO researcher, the paranormal, parallel history, you name it. Old books have been reprinted and new ones written. Literally unknown authors of the turn of the XX century such as P. D. Ouspensky are more known today than in their own time (although he was known for his work on mathematics). Many of his books have been reprinted in the 70’s and 80’s. His novel “Talk with a Devil” (note that Ouspensky wrote “with A devil” and not with the devil, and of course some Christian who most likely never read the book used that to call it a “devil’s work”) The first part is rather dull, but the second is an explanation to his “The Fourth Way” in a form understandable by all. Franz Brentano would have been proud. (Franz Brentano coined the word “Intentionality” and was the subject of a dissertation by J. P. Sartre who totally forgot the word when he became a communist) .

We need another Morning of the Magicians, another awakening, another Intentionality .  But as the kid use to say:  Yes Dad, the 60’s and 70’s were great to bad you only remember couple of hours of them.

 

Quand je regarde a la vaste majorité des habitants de la planète aujourd’hui je ne vois pas des gens mais des fantômes. Ces habitants ont l’air malades. On dirait qu’ils sont atteints d’un virus quelconque. Puisque pour le moment j’habite en France, je l’ai appelé le syndrome de H&M ou le syndrome d’Ikea. Bien dans d’autres pays je l’appellerais différemment. H&M est pour les vêtements ce qu’IKea est pour les meubles: moche bon marche et sans la moindre qualité. Ces choses peuvent être jetées après avoir été portées une paire de fois, si vous avez le courage de les porter bien entendu. Pourtant pour une raison inconnue, tout le monde en veut. Qu’est ce que cela a voir avec le livre de Bergier et Pauwells?

OK ma copie est est plutôt en piteux état et moche mais elle a été avec moi pour presque un demi-siècle. Sans plaisanter je suis si vieux que cela. Bergier et Pauwells ont écrit ce livre juste a temps pour la naissance du mouvement Hippy. Si un livre comme « Outsider » (que l’on pourrait traduire par L’étranger ou L’homme du dehors ) par Colin Wilson (1931-2013) a ouvert l’esprit de milliers de personne aux questions existentielles, ce qui n’est pas une tache facile pour un auteur qui débutait, ce sont Bergier et Pauwells qui ont ouvert l’esprit des jeunes (et de moins jeunes) a travers le monde et ont redonnés au mot « Vie » un sens plus profond. Je parle (écrit) bien sur du « Matin des Magiciens ».

La couverture originale du livre (voir photo) montre une série de masque de taille grandissante. Les masques du bas ont les yeux fermés sauf le dernier en haut. Si il n’y a pas d’œil visible a proprement parler, une étrange lumière semble émaner des ouvertures. Les auteurs ont eu avant leur rencontre des vies totalement différentes. Si Bergier était un ingénieur qui avait travailler avec André Hellbronner (1878-1944 mort a Buchenwald, a reçu la médaille d’honneur de l’Institut Franklin pour ses recherches sur les gaz liquides et les colloïdes) et est devenu espion apres quelques temps a Dachau, Pauwells avait été un élève de Gurdjieff. Bergier entra dans la résistance pendant la guerre pendant que Pauwells se cachait chez ses parents. Après sa libération de Dachau par les Américains, Bergier fut interrogee par un officier de l’OSS (le vieux nom du CIA) sur la localisation d’un certain Fulcanelli. Avant la guerre, André Hellbronner avait été invité par le fameux alchimiste du XX siècle mais ce fut Bergier qui s’y rendit. Ce fut ce jour la que Fulcanelli averti Bergier sur les futures recherches nucléaires dont les alchimistes auraient eu la connaissance depuis des temps anciens.

Quel est l’événement qui a pu amener ces deux hommes a se rencontrer? Ils auraient pu le faire au journal « Combat » qui fut crée pendant la 2e guerre dans lequel de nombreux collaborateurs sont devenus résistants quand l’URSS a été envahie par les nazis le 22 juin 1941 (Sartre et Camus en particulier). Le journal est ensuite passe a une politique orienté vers celle de Charles de Gaulle après la guerre.

De toutes manières leur premier ouvrage fut une reussite.

Bien que souvent imparfaites, les informations de l’époque ayant ete prouvées fausses plus tard, le livre a ouvert l’esprit de millions de jeunes désabusés. Les guerres continuaient dans le monde entier malgré la fin officielles de la 2e guerre qui avait couté la vie des millions de militaires et de civils et les bellicistes s’étaient découverts de nouveaux ennemis: ils furent appelés « capitalistes » a l’Est et « communistes » a l’Ouest. Bizarrement les 2 cotés furent financés par les mêmes groupes. Donc de nouvelles vies furent perdues pour que des personnes extrêmement riches puissent devenir encore plus riche et obtiennent encore plus de contrôle. Le même principe est toujours appliqué de nos jours et les « bilderberg » ne cachent même plus leur visage, juste le contenu de leurs entretiens qui l’est.

Publié en 1957 a un des moments les plus chauds de la guerre froide pour les USA, la guerre d’Indochine et d’Algerie pour la France, la guerre d’indépendance de l’Inde pour l’Angleterre et des innombrables autres conflits non nomes, « Sur la Route » de Jack Kerouac fut un guide pour ce que l’on appela la « Beat Generation » (Beatnick en français) ou contre-culture. J’ai eu ma propre copie quand je fus suffisamment agee pour me l’acheter (ma mère ne me l’aurait jamais permis). Mon père aurait probablement compris les émotions émanant du livre. Après tout il avait tellement été brinqueballé après son évasion d’un camp de travail obligatoire. Bien que des auteurs tels que Ginsberg parlaient de recherche de l’âme la plupart des autres Kerouac inclus n’étaient qu’impliqué dans l’abandonnement du « Moi ». Et Kerouac en est mort. La Beat Generation n’a pas eu grand chose a offrir hormis une nouvelle forme de musique admirable et l’utilisation de la drogue pour la destruction du « self ». Malheureusement a cette époque Outsider n’était pas publiee en France et n’était pas appris dans les écoles. Ce qui aurait ete inutile de toutes façons puisque la plupart des enfants ne connaissaient pas Sartre ni Dostoïevski, qui n’avait jamais entendu parler de « Steppenwolf » (le livre pas le groupe qui du reste a emprunté le nom au livre) et s’ils avaient entendu parler de T.E. Lawrence, c’était avec le visage de Peter O’Toole plutôt que par « Les Sept Piliers de la Sagesse ».

C’est a ce niveau que et a cause de son organisation anarchique que « Le Matin des Magiciens » obtint tant de succès. Vous pouviez ouvrir le livre a n’importe quelle page et commencer a lire sans vous demandez vraiment ce qu’il y avait a la page précédente (enfin presque). Pas besoin de lire Sartre (qui voudrait le faire de toutes façons le type ne fait que se contredire sans arrêt) ni Heidegger, pas besoin de découvrir Kierkegaard pour commencer a chercher des réponses intérieures aussi bien qu’extérieures plus que les second uniquement. Bergier et Pauwells l’ont ils fait volontairement ou? Il n’y a pas d’accident (ce qui est également le titre d’un livre en Anglais par Robert Hopcke sous le titre de « There are no accident » non traduit a propos de la « synchronicité » terme crée par Carl Jung). IL n’y a pas de coïncidences, des causes des effets.

Quelques années apres la publication du livre un grand nombre de jeunes commencèrent a changer dans le monde entier. A New York un jeune qui avait acheté toutes les copies du Matin des Magiciens pour les donner a ses amis demanda a Bergier s’il allait ouvrir une école. Bergier déclina. Les drogues psychédéliques qui avait fait leurs apparences dans les annees 50 étaient maintenant utilisées en lisant « Les portes de la perception » (Aldous Huxley 1954). Carlos Castaneda sortait son « Les voies du Yaki » en 1968.

C’etait une situation tres dangereuse pour n’importe quel gouvernement et ceux qui les dirigeaient (vous ne croyez tout de même pas que ceux sont les élus qui dirigent). Air America commença a amener de la cocaïne aux USA (et dans le monde) et en même temps une guerre contre la drogue fut commencée. Doublon pour les gouvernements: l’argent de la drogue d’un coté et les impôts pour la guerre contre la drogue de l’autre payés par les contribuables. Avec le nouveau mouvement Hippy une nouvelle façon de penser apparut et une nouvelle musique en découla qui n’était que la réflexion du mouvement lui-même. Malheureusement, cette musique fut récupérer par l’industrie du fric avec des résultats encore visible aujourd’hui. La musique est devenu un business a lieu d’être un moyen d’ouvrir le cœur et l’esprit.

Bergier et Pauwells ont néanmoins commencé quelque chose qui n’a pas pu être arrêté: Ils ont ouvert des esprits et des milliers de chercheurs indépendants sont partout a la recherche d’information: recherche sur les OVNI, les histoires parallèles et autres. De vieux livres ont été republiés et de nouveau écrit. Des auteurs a peine connu a début du siècle dernier tel que P. D. Ouspensky sont plus connus aujourd’hui qu’a leur propre époque (Ouspensky était connu a son époque pour ses travaux de mathématiciens). De nombreux de ses ouvrages ont été republiés dans les années 70 et 80. Son roman « Discussion avec un diable » (notez qu’Ouspensky a écrit discussion avec UN diable et non pas avec LE diable mais bien sur un quelconque chrétien qui n’avait pas lu le livre l’a appelé l’œuvre du démon). La première partie est plutôt ennuyeuse mais la seconde est en fait une explication d’un autre livre dont il est l’auteur « The Fourth Way » (La Quatrieme Voie) dans une forme compréhensible pour tout le monde. Franz Brentano aurait ete fier (Brentano est celui qui a invente le mot « intentionnalité » sujet d’une dissertation par J.P Sartre qui a totalement oublié son propre travail quand il est devenu communiste).

Nous avons besoin d’un autre Matin des Magiciens, un autre éveil, une autre intentionnalité.  Mais comme le gamin me le répète: Oui Papa, les années 60/70 étaient super dommage que tu ne souviennes rien de plus qu’une paire d’heures

©Georges Slowik
Contact slowikgeorges@gmail.com

 

Image courtesy of Paracelse | République No.6

Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home4/omnicide/public_html/republiqueno6.com/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273