Templar beginning and Hildegard of Bingen, Les debuts Templiers et Hildegard de Bingen.

Posted by on December 5, 2014

What possible link could exist between a Saint nun of Germany born three years after the fall of Jerusalem into Christian hands and Templar knights? The first who made that link were Lynn Picknett and Clive Prince in their book Templar Revelation already cited. Unfortunately, those authors didn’t dig far enough otherwise this could have solve faster some mysteries surrounding our knights.

More et

It is interesting to know Hildegard started to have her visions when she was three.  She was send to a Benedictine abbey when she was either eight or fourteen, documentation of the days are rather unclear.  Her letters still in existence shows she had frequent contacts with some of most powerful men of the day:  Pope Eugene III, Abbott Suger of Saint Denis in Paris but more specifically with Saint Bernard of Clairvaux.  Her work is distinctly dualist, Manichean.  And yet she was acclaimed everywhere she went.  To a certain extent she was the first feminist.  She wrote:

“Woman may be made from man, but no man can be made without a woman”

Was she also talking about God?

And lived to be published.  The comment could just as well come out of the “Pistis Sophia” and any of the many lost gospels burned and destroyed by the early Church in the IV century.  Did she had access to them?  Could she somehow have mixed her visions with material learned from texts who found their way to Germany?  Her first vision was that of a great light she admitedly accepted as a representation of God, moving away from the traditional views of a physical god.

Although she belonged to a Benedictine monastery at Disibodenberg, a stone building of some quality, she asked to move to Ruperstberg to live a life that was closer to the Cistercian, far from luxury and vanity, still visible in any Clunisiac abbey.  What motivated her?  Was she exploring the same path as Robert de Molesmes nearly forty years earlier?  She made four tour throughout Germany speaking to whoever listen, criticizing corruption among the Clergy.

Just as a reminder, all chapels and churches owned by Cistercian were dedicated to Mary.  All cathedrals financed by the Knight Templar are called Notre Dame.

When she started writing about medicine, she included ideas that begun in Ancient Egypt called Humorism.  Though dismissed by scientist in XIX century it is still accepted among New Age medicine practitioner.  Rudolph Steiner talked and wrote about her.  She is the first to write about women’s desire, something that is also found in the gospels found at Nag Hammadi in 1945.

Strangely enough she belittle herself and other women but when she rehearsed her music with her nuns, women would represent goodness and angels and her secretary Volmar, a man to represent evil.

Could she had access to documents brought back by Templars upon their return in 1129?  Ruperstberg has been demolished in the late XIX century to make way to a railway so no one will ever know if anything had survived from the early days.  Back then often crypts were used to hide documents.

Food for thoughts:  the same concepts that were promoted by Hildegard in XII century were considered heresy in the XIII and XIV century.  Woman such as Marguerite Porete who wrote: Miror of Simple Souls was burn at the stake in Paris in 1310.  Many others followed mostly women who practice the type of medicine described and practiced by Hildegard.  So who protected her fifty years earlier?

Where the Templars burned for the same reasons?  And the Cathars?

 

Quel lien possible pourrait-il exister entre une nonne faite sainte d’Allemagne née trois ans après la prise de Jérusalem et les Templiers? Lynn Picknett et Clive Prince ont en parlé dans leur livre « La Révélation des Templiers » deja cité. Malheureusement ces auteurs ne sont pas allés assez loin pour définir plus rapidement les problèmes entourant nos chevaliers.

Il est intéressant de savoir qu’Hildegarde a commencé a avoir des visions a l’age de trois ans. Elle fut envoyé dans une abbaye Bénédictine a l’age de huit ou quatorze ans, les documentations sur le sujet n’étant pas tres claires. Ses lettres, toujours en existence, montrent qu’elle avait de très fréquents contact avec des grands de ce monde: le pape Eugène III, l’abbé Suger de Saint Denis, mais plus spécialement Saint Bernard de Clairvaux. Le travail de cette dernière est definitivement dualiste, manichéen. Et pourtant elle fut acclamé partout elle est allée. Dans une certaine mesure elle fut la première féministe. Elle écrivit:

« Une femme peut être faite d’un homme mais aucun homme n’a pu être fait sans une femme. »

Parlait-elle également de Dieu?

Elle a survécu a ses écrits et a été publiée. Ces commentaires auraient très bien pu sortir du « Pistis Sophia » ou n’importe quelle autre évangile qui a été brulée au IV siècle par les canons de l’église de l’époque. A t’elle eu accès a ces documents? Aurait-elle pu d’une certaine manière mélangé ses visions a des textes qui seraient arrivé en Allemagne? Sa première vision fut celle d’une grande lumière qu’elle a pris pour la représentation de Dieu s’éloignant ainsi de l’image d’un dieu physique courant durant toute l’histoire de la chrétienté.

Bien qu’elle fasse partie d’une abbaye Bénédictine a Disibodenberg, a bâtiment de pierre d’une certaine qualité, elle a demandé a partir pour Ruperstberg pour y vivre de maniére similaire a celle de Cisterciens, loin du luxe et de la vanité, encore visible dans tout l’univers Clunisiaque. Quelles furent ses motivations? Était-elle en train d’explorer les mêmes chemins que ceux prit par Robert de Molesmes 40 ans plus tôt? Elle a fait quatre tours d’Allemagne en parlant a qui voulait l’entendre, critiquant la corruption dans le clergé.

Juste en rappel, toutes les chapelles et églises Cisterciennes étaient dédiés a Marie. Toutes les cathédrales financées par les Templiers s’appellent Notre Dame.

Quand elle commença a écrire ses livres de médecine, elle y inclus des idées qui avaient vu le jour en Égypte Ancienne. Bien qu’aujourd’hui ces idées ont ete mises au rebuts par les scientifiques du XIX siècle, elles sont toujours acceptées par les pratiquant de la médicinier New Age. Rudolph Steiner a parlé et écrit a son sujet. Elle fut la première a ecrire a propos du désir féminin, ce qui avait également été décrit dans les évangiles trouvées a Nag Hammadi en 1945.

Étrangement elle se tabassait elle même ainsi que toutes les femmes mais quand elle répétait sa musique et ses chants, ses nonnes représentaient la bonté et les anges et son secrétaire, un homme représentait le mal.

Aurait-elle eu accès a des documents ramenés par les premiers Templiers en 1129? Ruperstberg a ete détruit au XIX siècle pour faire place a un passage de train donc nous ne saurons pas si des documents avaient survécu. En ces temps la, les cryptes étaient utilisées pour cacher les documents.

Juste un mot: les mêmes concepts promu par Hildegarde au XII siècle furent considéré comme hérésie au XIII et XIV siècle. Une femme telle que Marguerite Porete qui écrivit « Miroir des Ames Simples » fut brulée a l’échafaud en 1310 a Paris. Nombreuses d’autres ont suivi, principalement des femmes qui pratiquaient le genre de médecine décrit par Hildegarde. Donc qui la protégeait cinquante ans plus tot?

Est-ce que les Templiers furent brulés pour les mêmes raisons. Et les Cathares?

 


Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home4/omnicide/public_html/republiqueno6.com/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273